La criée - bande noir
Guess Jeff
Guess Jeff
ligne

Disambiguation
Disambiguation
Guess Jeff /

Disambiguation (2004-2009) est un espace en 3D traversé par des dépêches d’informations provenant de différentes sources en temps réel.

En linguistique computationnelle, la désambiguïsation sémantique est une tâche analytique intermédiaire, dans le traîtement automatique de textes en langue naturelle (utilisée dans les applications de communication homme-machine telles la reconnaissance vocale, la traduction automatisée, la correction d’orthographe, etc.) Cette tâche fait appel à des algorithmes complexes, qui, à partir d’un texte donné, cherchent à réduire la pluralité de sens de chaque mot à l’intention donnée dans un usage particulier.

Dans cette installation, l’espace textuel est conçu comme un système de signes circonscrit par des règles formelles et algorithmiques qui opèrent une sorte de défamiliarisation automatique.

Chaque mot garde une certaine autonomie, sa position actuelle dans une phrase n’est que temporaire, ne revelant qu’un aspect de son potentiel à générer du sens. A un moment donné, ce mot peut ensuite se désengager pour trouver une nouvelle place dans une autre phrase avec une certaine “intelligence”, car ces changements restent fidèle aux règles grammaticales et sémantiques. Par exemple, des verbes de deux phrases différentes peuvent s’échanger en se déplaçant d’une phrase à l’autre accompagné, si nécessaire, par des modifications dans la conjugaison et les accords.

Ce combinatoire programmé fonctionne par phases succesives de désambiguïsation et de génération de nouveaux textes. Ce feedback permet de remettre l’accent sur la polysémie des mots et sur une conception du langage en tant que processus matériel, un jeu de signes.

Cette circulation donne lieu à des glissements visuels et sémantiques succésifs. Du coup, l’activité du spectateur se situe dans un processus parallele et paradoxal de la désambiguïsation des phrases. Celles-ci ne sont plus que le réflet d’une séquence d’opérations logiques executées par une machine. On est témoin d’un processus du langage au travail mais la reception devient problématique. Les effets, l’intention, et l’orientation du texte ne sont plus qu’une projection de la part du spectateur, mélé au résidu des procédures algorithmiques.

Avec le concours du Departement des Arts Plastiques de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris



ligne

Adressability
Adressability
Guess Jeff /

Jeff Guess

Adressability, 2011

Programme informatique projeté sur un écran suspendu

303 x 171 cm

On a large plexiglass screen suspended in space, an ongoing imaging process is visualized. A sudden burst of energy scrambles the visual coherency of an image, picture elements careening off into the far reaches of a three-dimensional virtual matrix. The pixel or “basic unit of programmable color” as Graham Harwood calls it, is for a brief moment freed from its representational burden, traversing space, becoming nothing but pure chromatic value and geometrical coordinate, caught up in a turbulent, expansive moment.

For media theorist Friedrich Kittler, the addressability of the pixel provides the conditions of possibility for what he calls the virtualization of optics. Where the physical camera lens once embodied the laws of optics in order to model and extend the human eye, software now simulates the camera and all other forms of optical hardware. The pixel’s implied receptacle, the two-dimensional Cartesian grid, acts as an invisible placeholder, an organizing principle intimating neighbor relationships that provide affordances for all manner of filtering, processing and image recognition proper to computer vision and computer graphics, the analysis and synthesis of the technical image.

Over time, certain points from this bustling jumble slowly drift back, drawn once again toward the center of the screen. Pixels langorously position themselves in relation to one another, contiguous colors gradually forming small surfaces. Little by little a new image takes shape. Once the last pixel is in place, the operation repeats anew.

What one sees are the latest photographs of breaking news in real time. The news agencies’ transcription and transmission of these events, as information, forms the background for both Addressability and its linguistic counterpart, Disambiguation. A dialogue is created across the two works, words and pixels becoming discrete components in combinatory play : depiction poetically reconfigured in one, description visually permutated in the other.



ligne

Interview Radio Campus Rennes
Interview Radio Campus Rennes
Guess Jeff /

Émission "Arts Scéniques et Bonnes nouvelles" du 30 mars 2011 : Interview de l’artiste américain Jeff Guess dans le cadre de son exposition à La Criée du 18 mars au 17 avril 2011.



ligne

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir

Dossiers

Dossier de presse - Jeff Guess

Dossier de presse - Jeff Guess
Guess Jeff
Dossier de presse - Jeff Guess
[+infos]
__

Liens Internet

http://www.guess.fr/fr/